LES ACTUALITÉS

09/06/2020

Shuto Todoroki communique grace à la musique et à la peinture

Shuto Todoroki communique grace à la musique et à la peinture
"Shuto et l’art-thérapie" : Alors qu’il était âgé de 3 ans et qu’il peinait à communiquer avec la parole, on a diagnostiqué chez Shuto un trouble du développement proche de l’autisme.
De son entrée à l’école primaire, et jusqu’à l’âge de 10 ans, il était incapable d’écrire correctement en tenant un stylo dans sa main. Ses parents ont essayé d’y remédier en lui faisant utiliser des stylos épais, plus faciles à tenir, ou bien en fixant son stylo à l’aide d’une pince à linge. Mais Shuto ne manifestait pas une grande motivation, et les moments pendant lesquels il manipulait un stylo étaient de plus en plus rares. Durant ses 4 premières années de scolarité, c’est le même stylo qui est resté dans sa trousse.
Réfléchissant à une méthode susceptible de l’aider, ses parents, d'origine japonaise, lui ont proposé alors un apprentissage utilisant les ekaki uta, ou "chansons pour dessiner", après avoir formé son professeur de musique à ces techniques ancestrales.
Enthousiasmé par ces chansons, Shuto s’est alors mis à griffonner partout : c’est ainsi qu’il a commencé de manière enthousiaste à dessiner tout en chantant, et ses peintures imprégnées de la joie qu’il ressentait se sont progressivement muées en œuvres colorées et dessinées, combinant une écriture unique faite de hiragana, de katakana, de lettres d’alphabet, de kanji ..etc…
Depuis tout jeune, l’énergie avec laquelle il tient le stylo est difficile à imaginer.
L’art-thérapie entamée en 2016 lui permet aujourd’hui de se confronter à de nouvelles formes d’expression.
Lui qui a du mal à s’exprimer avec des mots, propose sa vision propre du monde libre à travers ses peintures, par lesquelles il communique et durant tout le processus de création.
"Ces moments de création sont pour lui des moments de bonheur" témoignent ses parents.

Shuto devait exposer à Paris le 1er avril, dans un centre culturel parisien dédié à la laïcité, aux valeurs républicaines et aux dialogues des cultures : Patronage Laïque Jules Vallès
En raison du confinement, l'exposition est reportée à une date ultérieure.
Merci à ses parents pour leur témoignage

Pour son père, Todoroki Nobuo,
"ALPHEE est une très grande chance pour lui. Il a rejoint l’IME en 2013 et en externat. Depuis 2019, sur proposition de l’établissement, il a rejoint l’internat. J’avais une grande inquiétude quant à ce changement. Mais je constate aujourd’hui que l’entrée en internat est particulièrement bénéfique pour lui.
Il y a appris, petit à petit, à s’organiser au quotidien, à ranger ses affaires, à vivre avec d’autres et à participer aux tâches de chaque jour. C’est à ALPHEE qu’il a appris à prendre sa place dans le collectif et dans un groupe.
Je remercie ses éducateurs qui, grâce à leur grande patience et immense bienveillance, ont permis à Shuto d’aller vers plus d’autonomie. Grâce à leur travail et leur tendresse envers lui, il a grandi. Ils sont admirables. Ce sont eux qui ont décelé chez Shuto des capacités et des possibilités insoupçonnées.
Il a 21 ans et prochainement s’installera en Foyer d'Accueil Médicalisé. En attendant il reste encore à Alphée ou il se sent bien. »