LES ACTUALITÉS

25/10/2021

Un bus pour la psychomotricité

Un bus pour la psychomotricité

Il s'agit d'un projet novateur et pilote mis en place au SESSAD ATESSS de Champs sur Marne, permettant de faciliter les prises en charge en psychomotricité, avec une consultation mobile entre écoles, familles et SESSAD. Il s’inscrit dans la durée et permettra « d’ apporter » la salle de psychomotricité jusqu’à l’enfant et de fluidifier son suivi et son parcours.

Le projet a été étudié et monté par Annabelle PELEGRI, psychomotricienne au SESSAD ATESSS, en lien avec les équipes, et concernera les écoles des villes de Chelles, de Vaires-sur-Marne et de Thorigny-sur-Marne.

 Les bénéficiaires seront les enfants accompagnés par le SESSAD, âgés de 3 à 13 ans, qui présentent des troubles du spectre autistique et/ou des troubles du comportement. Ces enfants sont accompagnés de manière globale grâce à diverses prises en charge (éducative, psychomotrice, pédagogique…) qui ont lieu à l’école, au domicile ou sur site.

 Le projet consiste en l’achat d’un van qui sera aménagé et équipé pour devenir une salle de psychomotricité mobile.

Le van sera aménagé de façon à proposer un grand espace sans cloison, avec bureau amovible, et des rangements en hauteur pour accueillir le matériel, parfois volumineux, de psychomotricité. Le matériel embarqué sera emprunté à celui disponible au SESSAD, et régulièrement renouvelé pour proposer aux enfants chaque semaine des ateliers variés.

Le van sera ensuite amené à circuler entre les différents lieux de vie des enfants : entre le SESSAD (son point d’attache sera le parking de la structure), les écoles, les domiciles des familles, les centres de loisirs. Il permettra aussi d’emmener à son bord, en fonction des besoins, une éducatrice.

 Ce type de projet de bus mobile, qui permet d’aller au contact des personnes, existe déjà pour des structures variées : relais d’assistances maternelles, bibliothèques ambulantes…. Mais pas encore pour une offre en psychomotricité.

 Le projet est né d’un constat.
D’abord, celui que les séances de psychomotricité sont principalement assurées au SESSAD, avec des conséquences sur le temps de transport des enfants et de la professionnelle (à ce jour estimé à 5h45 de temps perdu en transport pour 7h de suivi en psychomotricité).
Par ailleurs il y a souvent une difficulté à intervenir directement sur les écoles par manque d’une pièce destinée à cet usage. A l’école, les espaces sont souvent inappropriés pour permettre d’instaurer un cadre physique et psychique stable pour l’enfant lors de sa séance.
Cette absence de stabilité dans l’environnement de la séance est source de dispersion pour l’enfant qui présente déjà des difficultés attentionnelles

Les objectifs de ce projet sont pluriels :
D’abord de pouvoir réduire le temps de transport des enfants et de la professionnelle afin de gagner du temps pour des prises en charge plus nombreuses.
Ensuite de pouvoir Intervenir sur les lieux de vie de l’enfant (école ou domicile) dans un espace adéquat, avec le matériel nécessaire, dans un lieu fixe et repéré pour sa fonction par l’enfant.
Également, d’offrir une première évaluation pour les enfants en liste d’attente au SESSAD qui ne bénéficient d’aucune prise en charge, et permettre à une ou des éducatrices d’utiliser le van entre les différents sites de vie de l’enfant.

Ainsi que l’indique Annabelle PELEGRI, psychomotricienne, « depuis septembre, j’interviens beaucoup plus dans les écoles, quand un espace est disponible pour des séances de psychomotricité, ce afin de préparer dès maintenant l’arrivée du bus mobile. Ainsi les enfants commencent déjà à s’habituer à pouvoir bénéficier de leurs séances directement sur le site de leur école. » 

Il permettra de renforcer les liens et partenariats avec les équipes enseignantes, facilités par la proximité : permettant des échanges et réflexions sur l’inclusion, sur les adaptations possibles, des temps de discussion hebdomadaire, des transmissions d’informations sur le comportement de l’enfant, sur les adaptations possibles…

Enfin, de renforcer et/ou créer un lien direct avec les parents dans le cas de séances près du domicile

Aujourd’hui, le projet est en phase finale de concrétisation. Le bus, commandé, sera livré en début d’année  prochaine par le fabricant français de référence GRUAU, (spécialisé en véhicules médico-sociaux), qui conçoit des véhicules dédiés à la consultation et à l'assistance médicale. Il pourra commencer à circuler dès réception en 2022.

Le partenariat avec les écoles, la mairie et les centres de loisirs est actuellement en train d’être formalisé, en particulier pour la gestion des parkings et la coordination dans la prise en charge des enfants.

Merci à Annabelle PELEGRI, psychomotricienne, et à l’équipe du SESSAD pour leurs témoignages.