NOTRE ENGAGEMENT

Conformément aux statuts, les valeurs et principes suivants s'appliquent dans tous les établissements et services de l'association :

  • La place unique et centrale de la personne, sujet et citoyen.
  • L'orientation commune est celle d'un accompagnement porté au sujet en difficulté, d'une aide à la personne elle-même, à son environnement avec l'objectif prioritaire de lui permettre de retrouver les capacités nécessaires à sa vie sociale et l'accès à tous ses droits.
  • Laïque, l'association s'interdit toute référence confessionnelle et politique.

La pluralité des opérations menées par l'association lui permet de promouvoir une recherche sur l'évolution de ses actions ainsi que le développement de projets dans l'intérêt des personnes. L'association est un lieu ressource.


Agréments

Chacun des établissements gérés par l'ARISSE est soumis à un agrément. Des textes de lois définissent les missions, les obligations et les ressources à mettre en œuvre pour exercer son activité :

  • l'annexe 24 définit les missions et moyens d'un IME,
  • l'annexe 24 ter définit les missions d'un SESSAD,
  • l'annexe 32 définit les missions d'un CMPP,
  • l'annexe 32 bis définit les missions d'un CAMSP.


Démarche qualité

Tous les établissements de l'ARISSE sont engagés dans une démarche qualité :

  • évaluations pour le secteur médico-social (CAMSP, CMPP, IME, SESSAD),
  • certification pour le secteur sanitaire (CTJ et CMP).

Les évaluations et la certification ont pour but l'amélioration continue des soins. Ces démarches garantissent une réflexion tant sur les méthodes proposées dans les projets d'établissements, que sur le partenariat avec nos interlocuteurs professionnels (écoles, autres établissements de soin, mairies, associations, ASE, etc.), que sur l'organisation du travail. Vous êtes invités à participer à cette réflexion.

Trois agences administratives indépendantes :

Elles élaborent des recommandations de bonnes pratiques pour les secteurs sanitaire et médico-social.

La HAS

La Haute Autorité de Santé, est un organisme d'expertise associatif, consultatif, public et indépendant. La HAS est chargée d'évaluer l'utilité médicale de l'ensemble des actes et prestations par l'assurance maladie et met en œuvre la certification dans les établissements de santé.
https://www.has-sante.fr/portail/

L'ANESM

L'Agence Nationale de l'Evaluation et de la qualité des Etablissements et Services Sociaux et Médico-sociaux, a pour objet "de développer à travers la promotion des pratiques d'évaluation, une culture de la bientraitance au sein des établissements et services qui accueillent des personnes vulnérables".
C'est sur ce site que nous pouvons trouver les recommandations issues des commissions de réflexion de l'agence.
http://www.anesm.sante.gouv.fr

L'ANAP

L'Agence Nationale d'Appui à la Performance, a été créée le 23 octobre 2009. Ses missions sont nombreuses :

  • évaluation, audit et expertise des projets hospitaliers ou médico-sociaux
  • pilotage et conduite d'audits
  • appui aux ARS (agences régionales de santé)
  • appui de l'administration centrale
  • conception et diffusion d'outils et de service.
    http://www.anap.fr

Nos engagements mutuels :

La remise d'un livret d'accueil

Lors de votre admission le professionnel remet à la famille un livret d'accueil.
Ce document apporte les informations nécessaires au bon déroulement de l'intervention. Ainsi sont présentés et expliqués :

  • les buts et missions du service,
  • le fonctionnement de la structure,
  • la composition de l'équipe,
  • le projet éducatif, pédagogique et thérapeutique avec en détail les axes du projet ainsi que les approches,
  • les informations pratiques,
  • les engagements de chacun.
La famille aidée est au cœur de la démarche proposée.

Nos relations avec les familles sont sous tendues d'une part par notre projet de travail en collaboration avec les acteurs importants de l'éducation et de l'accompagnement de l'enfant et d'autre part par les obligations des textes de référence. (Loi du 02 janvier 2002 et loi du février 2005).
De ce fait, nos relations avec les familles prennent la forme de la concertation (ex : rendez-vous de référence, rendez-vous de soutien aux conduites éducatives, groupes de parole, réunions à thèmes, etc). Ou d'instances formalisées (Ex : Conseil de la Vie Sociale, réunion d'information annuelle, convocations pour signature du Document Individuel de Prise en Charge et révisions des modes de prises en charge).

Participation de la famille à la vie de l'établissement

Vos remarques, vos questions, vos avis sont recueillis par différents moyens suivant les établissements : questionnaires, cahiers de suggestions, réunions de parents, boîte à idées, etc.
Ces outils nous permettent de répondre au mieux à vos besoins.
Dans les IME, un Conseil de la Vie Sociale (CVS) rassemble familles, enfants, membres du personnel et de l'association gestionnaire, élus, qui, dans des réunions, apprécient le fonctionnement de l'établissement et proposent, le cas échéant, des aménagements.
La plupart des établissements propose également des journées portes ouvertes.
Certains établissements vous proposent aussi de rejoindre une association de parents.

Que faire en cas de problème ?
  • Dans les CMPP et les CMP : le consultant reste le référent de l'enfant ou de l'adolescent tout au long de sa prise en charge ; c'est donc à lui qu'il faut s'adresser prioritairement. Vous pouvez cependant choisir de vous adresser à la secrétaire responsable, et au médecin-directeur.
  • Dans les CAMSP : le médecin est le référent du suivi de l'enfant, qu'il soit en prise en charge ou en prévention. C'est donc lui qui est votre premier interlocuteur. Vous pouvez aussi choisir de vous adresser au chef de service ou à la directrice.
  • Dans les IME et les SESSAD : les chefs de service et les référents sont vos interlocuteurs privilégiés. Vous pouvez également vous adresser au directeur.
  • Au CTJ : ces interlocuteurs sont les psychiatres et psychologues responsables, et les éducateurs référents. Vous pouvez aussi vous adresser au médecin-directeur.

La direction générale de l'association peut également être sollicitée.



Dans tous les établissements, il y a un assistant social.

Celui-ci peut être questionné pour toute information concernant la prise en charge, ou pour des demandes d'aide en cas de difficultés ponctuelles.

En cas de conflit grave, vous pouvez demander l'assistance du médiateur.